← Partagez cette page

Déroulement de ma 1ère journée de greffe FUE !

Catégorie(s): Non classé

Ca y est, ma première journée de greffe FUE est terminée ! Ca s’est bien passé et le personnel de la clinique du Dr Jean Devroye a été adorable !

Levé à 5h30 (ça fait tôt, mais il me fallait bien ça pour arriver à 7h45 à la clinique (bien située pour moi à 30 minutes de marche en traversant le parc du Cinquantenaire à Bruxelles pour ceux qui connaissent). Une balade matinale plutôt agréable pour être zen en arrivant :)

1) Je suis accueilli immédiatement pour me changer et mettre mes affaires dans un casier (trop tôt encore pour qu’une chambre soit libérée, mais j’aurais les clés de ma chambre plus tard dans la matinée).

2) Je croise un autre patient pour qui c’est le deuxième jour ! Il a l’air plutôt cool et détendu après une première nuit avec ses greffons, ça me rassure, même si je n’ai franchement plus aucune crainte à part que la repousse se déroule bien :)

2) Une fois changé, je suis pris en charge par le Dr Jean Devroye himself pour une discussion rapide (on s’est déjà vu et il m’a déjà pas mal expliqué les étapes, ses outils particuliers, et son approche). On discute un peu sur les mega-greffes de plus de 5000 greffons sur 2 jours que certains médecins pratiquent en Turquie notamment.

3) On passe aux choses sérieuses : On se met bien d’accord sur le fait qu’on va se concentrer sur la zone frontale en 1/er tiers et un peu de 2nd tiers. On gardera des golfes larges (je lui précise que j’ai toujours eu les golfes dégarnies et que ça ne m’a jamais posé problème). On prend des photos, puis il commence un premier tracé pour la zone receveuse à greffer, et sur la zone donneuse en prenant soin de laisser encore une ligne à l’arrière sur laquelle ne pas prélever (il y a toujours un risque que ma calvitie progresse et attaque encore un peu plus l’arrière, donc autant éviter de prélever des cheveux qui tomberont !).

1ère esquisse de tracé avant la tonte

4) Le Dr Jean Devroye retravaille son tracé, m’explique et en parle avec une personne de son équipe, puis je passe à la tondeuse (pour la première fois de ma vie, je vais me voir sans aucun cheveux sur la tête).

Tracé de la ligne frontale avec ma tête tondue

Et là je me dis que ça ne me va pas si mal que çà la tête de moine bouddhiste rasé (avec la tenue de patient çà le fait bien ;-)

5) Direction la salle d’opération où on m’installe avec tout le nécessaire autour de la tête pour être confortable.

7) Piqûres d’anesthésie !

Là j’avoue que j’avais peur de souffrir, et en effet ça piquait bien au début… mais au fur et à mesure que le produit se répand dans le cuir chevelu, on sent rapidement de moins en moins les piqûres ! Finalement j’ai trouvé que c’était raisonnable, une petite douleur désagréable au début à chaque fois que l’aiguille transperce le cuir chevelu mais supportable et plutôt courte !

8) Le docteur se lance dans le prélèvement en 2 ou 3 temps  en alternance utilisation du punch « Hybrid Trompet » / extractions.

Alors là je dois vous dire que mon moment le plus douloureux a été pendant le prélèvement des greffons, quand j’avais le front plaqué sur le fauteuil ! Au début ça allait, mais plus le temps passait, et plus j’avais mal au front, comme une migraine terrible.
Dès que j’avais un instant de répit, je relevais un peu la tête pour soulager mon front, mais dès qu’il fallait le renfoncer dans le fauteuil ça redevenait douloureux. Incroyable mais ça n’est pas l’extraction qui m’aura fait le plus souffrir pendant cette 1ère journée, mais bien le fauteuil avec mon front plaqué dedans.

Pour couronner le tout, j’avais bien bu au petit déjeuner et oublié d’aller aux toilettes avant l’opération…
Et là progressivement je n’en pouvais plus…besoin urgent en plus de la douleur au front…
J’ai patienté, patienté…puis j’ai osé demandé si je pourrai aller faire une pause pipi !

Et là soulagement : « dans 5 minutes » on fait une pause…
Et au retour bonne surprise : on change de position sur le côté pour la suite du prélèvement (plus le front douloureux enfoncé dans le fauteuil).

9)  Pendant la dernière phase phase d’extraction on me propose une carte avec une belle liste de plats au choix pour mon déjeuner et mon repas !

10) Le temps passe et on m’annonce que c’est fini pour les prélèvements du jour !

Ma zone donneuse après le 1er jour de FUE

11) Je retrouve l’autre patient et on déjeune ensemble en faisant connaissance ! Là encore il semble super content et ça me rassure ! Je lui demande quand même si ça n’est pas difficile de se lever le deuxième jour en se disant que c’est reparti, et il me dit que c’est plus cool pour lui après la première journée passée, car tu sais comment ça se passe en vrai. (On verra dans quel état d’esprit je serai demain matin… )

12) On vient me chercher pour la suite ! Déjà ? Oui oui… on m’installe confortablement sur le dos, c’est reparti pour les piqûres d’anesthésie sur la zone receveuse (ça pique un peu à certains endroits mais c’est rapide et pas trop douloureux).

13) Le Dr Jean Devroye vient faire les incisions et ça défile… on sent le coup de main du maître des lieux !

14) Quand les incisions sont terminées, on m’invite à aller faire une pause pipi car après c’est parti pour la pose de tous les greffons et on me prévient que ça prendra du temps ! Je reviens et là effectivement ça n’arrête pas avec toute l’équipe (je suis entouré de femmes adorables de tous les côtés).

15) Progressivement je sens que le produit anesthésiant se dissipe sur la toute première ligne frontale, mais on arrive sur la fin, donc je résiste.

16) Ça y est ! Terminé… C’est allé plus vite que je ne pensais ! On me nettoie, on m’explique les consignes pour la nuit et direction photos !

Ma nouvelle ligne frontale qui vient d’être greffée

 

Ma zone receveuse après le 1er jour de FUE

17) On me donne tous le kit nécessaire pour la nuit et encore les explications, puis on m’accompagne à ma chambre !

Paquet cadeau :

  • spray avec Sérum Physiologique à diffuser sur les greffons toutes les 10 à 15 minutes;
  • des calmants (à prendre seulement si j’en ressens le besoin en mangeant quelque chose) : so far so good, pas besoin !
  • un coussin « tour de cou » gonflable pour pouvoir dormir assis sans toucher à la zone greffée;
  • une compresse glacée à appliquer sur le front 10 minutes toutes les heures pour limiter l’oedème;
  • les consignes post-opératoire à respecter à la lettre pour assurer une cicatrisation et une repousse optimales des cheveux.

18) Je me détends, j’écrit ce post et je suis les consignes post-opératoires.

19) Je retrouve l’autre patient vers 21h pour dîner ensemble et on discute une bonne heure ensemble, en prenant soin d’aller s’asperger du Sérum Physiologique sur les greffons toutes les 15 minutes.

Voilà pour la première journée de greffe ! Je vous donne rendez-vous pour la suite des opérations sur les mêmes principes ! Début des hostilités à 8h demain matin !

 

 

Oui je veux suivre ta greffe de cheveux et tout voir !

 

Je te montre tout gratuitement par email !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)