← Partagez cette page

L’endométriose : symptômes et diagnostic

Catégorie(s): Gynécologie, Reconnaître des Symptômes

Considérée comme une pathologie gynécologique, l’endométriose pelvienne profonde, se caractérise par la survenue d’une muqueuse utérine, localisée en dehors de l’utérus et appelée en conséquence endomètre. L’endométriose est une maladie qui touche beaucoup de femmes et provoque des lésions plus ou moins nombreuses, plus ou moins profondes. Son diagnostique repose donc sur un examen gynécologique approfondi et généralement après l’apparition de douleurs vives et chroniques ressentis dans l’abdomen.

endometriose-diagnostic-symptomes

Les symptômes:

Les symptômes de l’endométriose les plus fréquents peuvent, de manière générale, être énumérés ainsi :

  • Apparition de douleurs au bas-ventre passant du stade progressif à excessif, au cours des menstruations. La sévérité des douleurs peut s’étendre jusqu’aux membres inférieurs, entraînant des douleurs allant du bas du dos jusqu’aux jambes;
  • Survenue également des douleurs lors des relations sexuelles;
  • Souvent, les règles deviennent irrégulières, douloureuses ou abondantes.

Il arrive parfois pour certaines femmes que les symptômes soient inexistants. C’est pourquoi, il est important de diagnostiquer de manière efficace l’endométriose et ainsi d’éviter toute complication ou aggravation de la maladie pouvant causer l’infertilité.

Diagnostic de l’endométriose:

diagnostiquer-endometriose-02Clinique et radiologique, le diagnostic de l’endométriose repose sur tout un ensemble de données symptomatiques qui conduisent à déceler le stade et la localisation des lésions. Tout en sachant, que la maladie ne peut être avérée de manière certaine qu’à partir des tissus malsains prélevés lors d’une coloscopie.

C’est pourquoi, l’examen clinique doit être mené avec rigueur et méthode pour mettre en évidence les différents signes d’anomalie, combien même, ils semblent parfois indécelables.

Quant à l’échographie, elle reste peu efficace pour diagnostiquer les formations non-kystiques des implants péritonéaux. En revanche, elle est très utile, voire indispensable, pour repérer les lésions de toute la cloison rectovaginale. Aussi, elle permet d’évaluer les effets curatifs des traitements médicaux, grâce à ses mesures objectives de l’évolution et des modifications des lésions.

Pour un examen plus précis de l’utérus, il est procédé l’hystérographie surtout pour bien visualiser tous les aspects évocateurs de la maladie au niveau utérin, du col de l’utérus et des trompes de Faloppe. Et si cette investigation semble ne pas véritablement être préconisée pour diagnostiquer de manière certaine l’endométriose, elle n’en demeure pas moins, le moyen plus efficace pour découvrir toute forme d’adénomyose et évaluer en conséquence la nature et la sévérité des lésions.

Il est donc primordial de diagnostiquer de manière certaine l’endométriose pelvienne et ainsi être en mesure d’effectuer une prise en charge de la maladie la plus efficace possible.

Pour en savoir plus, voir le site de l’association Espoire du Professeur Dousset : qu’est-ce que l’endométriose ?

 

Oui je veux suivre ta greffe de cheveux et tout voir !

 

Je te montre tout gratuitement par email !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)